RECONNAIMETOI.COM
RECONNAIMETOI.COM 

Comment me joindre

Rachel 

06.52.58.40.01

AUTORITÉ DE LA PERSONNE ou AUTONOMIE DE L'ÊTRE

Une étape déterminante est celle de la prise de conscience
de la folie qu'est l'autorité de la personne sur l'autonomie de l'être.

L'autorité de la personne la rend dépendante 
d'une énergie extérieure contre laquelle elle offrira
sa sous-mission à un "groupe Babel de sécurisation".
ce groupe électrogène est une "batterie de secours"
genre dynamo, qui ne fonctionne que si on pédale :
on comprend l'état de la Choucroute...

L'autonomie de l'être ne s'acquiert pas, elle est.
et ce n'est pas une dynamo... 
C'est Le Principe Primordial, reproductible.
Il ne dépend de rien, ni de personne.
C'est un dépôt en attente, une garantie de réalité
qui est sa Propre Preuve, intrinsèque...

L'autonomie de l'être est endormie sous une chape de plomb
celle des pensées d'inquiétude du Conscient, Le Moi, ou Ego,
que l'on appelle aussi la personne, ou personne Alitée
qui ne supportant pas d'être personne, cherche à tout prix
à devenir Quelqu'un, à "réussir"... 
forcément, c'est pas gagné...

L'autorité sociale extérieure offre par l'éducation normative
un outil d'opposition "précieux", le Parent Normatif-Portatif,
un outil d'habituation, qui rendrait presque inutile
toute oppression venant de l'extérieur : 
copie de logiciel : on a tous le même implant dans la tête...

Ainsi, nous sommes nous-mêmes
nos plus fervents oppresseurs
mais bon, on se fait aider par des potes
quand même, au cas où,
on ne se fait pas assez confiance, sans doute...

Et puis on est fair-play aussi, on s'entraide,
on est des gens bien, tous éduqués à bonne école :
ainsi on vampirise les gens qu'on aime, par exemple,
en les obligeant à être heureux, selon "nos" critères
enfin "nos critères", on croit ça bien sûr...
et ça, ça en met une pagaille... 
car on est rudement généreux !

et plus on en met des couches, les uns sur les autres
et plus on souffre, et plus on en a marre de ce souk collectif
et c'est la faute à la société et c'est la faute au gouvernement
et c'est la faute à l'autre, eh oui "l'enfer c'est les autres !"
c'est pas Moi qu'a mangé la pomme tout de même...

Moi, Moi, Moi...
L'autorité de la personne, qui veut devenir quelqu'un...
"si tu cherches à devenir quelqu'un
tu y arriveras jamais
mais si tu es quelqu'un
tu n'en n'as plus besoin."
ben oui, mais je suis personne !!!
eh oui, mais tu ne le sais pas encore assez...

encore un peu de "sécurité" et bientôt tu inverseras :
"si tu n'as plus besoin d'être quelqu'un
tu découvres que TU ES... et besoin de rien d'autre..."

encore quelques petites couches de souffrance
en veux-tu en voilà, et là ? ça donne quoi ?!
tu sens quelque chose ? T'as toujours mal ?
et t'en as marre ?! tu m'en diras tant...

un jour oui, la mort de l'illusion du Moi
et les couches de valeurs, qui s'envolent 
les "sécurités", les unes après les autres
dans la douleur de l'effondrement...

https://www.youtube.com/watch?v=TNntdqTc8uQ

bien sûr, l'être n'apparaît pas tout de suite
et c'est cette transition qui est difficile :
le temps que dure "ce rien"... cette mise à l'épreuve...

c'est l'abandon, et c'est pas du lâcher prise !
c'est juste de la tolérance
parce que dans la sensation
y a rien d'autre pour venir te rassurer
te "sécuriser"...
sur "TA VALEUR AJOUTEE"...

la perception te dit que t'as plus rien
pour justifier la valeur de l'image du Moi.

c'est juste rien et y a rien derrière.
rien de ce que tu connaissais...

c'est l'Un-connu...

et c'est là...
et ça continue à t'en faire baver
parce que tu croies que tu as lâché l'image
mais tu parles... tu lâches que dalle...
tu te racontes encore de nouvelles histoires !
que du SurMoi... la sur-couche déguisée du Moi...

tu t'accroches encore, à ta petite dictature portative !!

alors c'est comme ça, bon, eh bien, on va faire avec  
en attendant... de ne plus rien attendre...
de ne plus rien EXIGER...

 

"Rachel de Cognac http://reconnaimetoi.com"

Merci de mentionner la source pour la diffusion.

 

 
Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© L'Echelle de Rachel