RECONNAIMETOI.COM
RECONNAIMETOI.COM 

Comment me joindre

Rachel 

06.52.58.40.01

LE VIDE INTÉRIEUR & LES TROUBLES EMOTIONNELS

 

 

L'éducation nous forme à être de parfaits exécutants du « faire » et de « l'avoir »,

 

 

nous inoculant toutes les informations nécessaires à cette fin. Tant que nous sommes satisfaits par ces deux notions et qu'aucune sensation de vide ou de non-sens ne nous perturbent, les choses vont pour le mieux.

 

Il peut arriver, cependant, que le bien-être et la sécurité physiques ne suffisent plus à nous satisfaire. Il va sans dire ici que nous mettons de côté les traumatismes éventuels vécus durant l'existence et que nous ne nous intéressons ici qu'à la simple sensation de vide intérieur, qui n'a rien de simple.

 

Cette sensation est souvent vécue par des personnes introverties et intellectuelles, qui ont passé une grande partie de leur vie à agir et à aquérir dans la sphère matérielle, sans vraiment s'occuper de nourrir leur esprit de données abstraites. Le monde moderne n'est pas pour les aider en ce domaine.

 

Or, il s'avère que ces personnes ont des besoins de créations intérieures que ne peuvent leur offrir les concrétudes du faire et de l'avoir. Lorsque, ni l'éducation familiale, ni l'éducation nationale, ni le contexte professionnel ne leur ont donné cette possibilité, il leur appartient de se fournir eux-mêmes.

 

Cela demande certes, de très gros efforts, car en ce domaine, ils ne peuvent savoir à l'avance, ni ce qu'ils vont trouver d'intéressant, ni comment ils vont s'y prendre pour le trouver. Leur paysage intérieur est inconnu, il est à découvrir.

 

La quête du faire et de l'avoir nous ont éloignés de la quête de l'être, tout en nous invitant à nous focaliser sur notre personne-alitée. Nous disons bien sûr « personnalité », pour camoufler le malaise inhérent à ce mot. Ainsi centrés sur le « Moi » et le « Surmoi », qui serait « le Moi Sublimé », nous pensons en termes de « Moi et le reste du monde, qui s'opposent », évidemment...

Si pourtant nous commençons à remettre en cause les aspects obscurs de la vie, nous aimerions avoir trouvé la solution de l'épanouissement, sans nous donner la moindre peine. La société de consommation immédiate nous y invite.

 

Ce que nous avons oublié, c'est de regarder le reste du monde avec émerveillement et non plus comme un ennemi potentiel, ou comme une source d'ennui ou d'agacement. (Voir « le Guerrier Pacifique » de Dan Millman).

 

« Le premier travail de l'alchimiste est la contemplation, le fait d'écouter ce qu'il y a autour. L'alchimiste se remplit de ce qu'il y a autour de lui (effet miroir). Mais pour se remplir, il faut d'abord se vider de toute notre agitation, notre éducation et des contraintes qu'il y a autour de nous.

 

Pour être alchimiste, il faut cette faculté d'émerveillement, et puis il faut de la patience. On est aujoud'hui dans une civilisation où on veut avoir fini avant d'avoir commencé. Eh ben c'est pas possible. Les voies initiatiques CA PREND DU TEMPS. On sait quand on commence vaguement, on ne sait pas où on va, on ne sait pas combien de temps ça va durer, on ne sait pas ce qui va se passer, MAIS PETIT A PETIT ON VA TROUVER QUELQUE CHOSE QUI EST ABSOLUMENT EXTRAORDINAIRE, et c'est ça qu'on appelle le bonheur.

 

Et le bonheur, c'est à la bonne heure... c'est le moment présent.

 

Une autre faculté de l'alchimiste est la capacité de goûter le moment présent.

 

Quand on regrette, ou quand on espère quelque chose,

C'EST QUE NOTRE PRESENT EST VIDE. 

 

Alors, LE PREMIER TRAVAIL CA VA ÊTRE DE REMPLIR NOTRE PRESENT ;

 

et pour être heureux au présent, il faut faire chaque chose avec l'intention QUE CA EN DEMANDE.

 

Si on fait cela, on sera joyeux, car la finalité de l'alchimie, c'est quand même

d'être heureux ! »

 

extrait de « BOB vous dit tout sur l'alchimie avec Patrick Burensteinas »

 

Quelques pistes pertinentes autour du moment présent, qui est une notion au début, quelque peu nébuleuse, pourront être de découvrir comment fonctionne l'ego, ou mental humain, comment fonctionne aussi la matière, l'univers et le monde complexe de la nature, car nous avons pris l'habitude de nous regarder nous, sans regarder autour de nous. Comprendre la société peut aussi aider...

 

Pour être dans le moment présent, dans la bonne heure, donc dans le bonheur, le secret réside dans le fait de sortir son regard de sa petite histoire personnelle quelques instants, pour REGARDER LE REEL qui nous entoure...

 

 

"Rachel de Cognac http://reconnaimetoi.com"

Merci de mentionner la source pour la diffusion.

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© L'Echelle de Rachel